Je suis prêt à parier que vous aimeriez bien essayer de méditer. Mais vous pensez ne pas avoir le temps ou bien que c’est trop dur pour vous.

Peut-être que vous avez déjà essayé la méditation ? Mais vous aviez quelques problèmes avec votre posture, votre mental ou encore avec l’environnement.

Peut-être que vous avez eu une expérience formidable en méditant dans un endroit calme ? Sur une plage ensoleillée, en pleine nature à la campagne, à la montagne ou dans une magnifique forêt…

Mais vous n’arrivez pas à retrouver ce sentiment de paix. Difficile quand vous êtes au travail, à la maison avec les enfants, en retard à un rendez-vous…

Je suis Régis barrois, je médite depuis 10 ans et dans cette article, je vais vous présenter la méthode « Mon instant méditation ».

C’est votre instant, rien que pour vous. Pour être en harmonie avec votre vraie nature et prendre le dessus sur les problèmes du quotidien.

Cela vous permettra ensuite de méditer chaque fois que vous en aurez besoin.

Dans les moments ou vous vous sentez stressé ou qu’un sentiment de colère monte en vous.

Si vous vous sentez anxieux ou vous avez du mal à vous endormir aussi.

Ou vous avez juste besoin de vous éclaircir les idées, de prendre une décision ou d’être plus créatif.

Cette méthode « Mon instant méditation » est en fin de compte de la méditation dans un court laps de temps.

Nous commencerons donc par… une minute.

Nous allons commencer par une minute car un instant va si vite que c’est très difficile à remarquer mais une minute est un moment que vous pouvez facilement saisir.

Vous savez où la minute commence et où elle se termine. Il est donc très simple de vous en emparer.

Je vous conseil de régler une alarme sur le minuteur de votre smartphone avec une sonnerie de fin assez douce. En principe tous les téléphones en ont. Réglez le compte à rebours à une 1 minute. Vous pouvez aussi avoir à portée de vue, une montre, une horloge, votre téléphone et regarder l’heure (les secondes en fait) de temps en temps mais c’est beaucoup moins pratique évidemment.

Si vous êtes prêt, nous allons faire la minute de base maintenant.

Allez dans une pièce ou vous serez au calme. Vous pouvez fermer la porte et si vous n’êtes pas seul, prévenez les personnes de votre foyer que vous n’êtes pas disponible pour la prochaine minute. Passez votre téléphone sous silence en coupant la sonnerie mais pas l’alarme. Ca serait dommage qu’il sonne à cet instant !

Asseyez-vous sur une chaise, sur le bord d’un canapé ou d’un lit. Ou si vous le souhaitez, asseyez-vous par terre sur un gros coussin ou plusieurs couvertures éventuellement pliées. Vous n’avez pas besoin de faire des nœuds avec vos jambes. Si vous êtes assis sur une chaise, plantez vos jambes dans le sol avec les pieds bien à plat. Si vous êtes assis par terre, placez simplement vos jambes en tailleur.

Gardez votre dos aussi droit que possible mais sans être rigide. Gardez aussi la tête droite et le menton légèrement rentré. Imaginez qu’un fil invisible partant du haut du crâne tire votre corps et votre tête vers le haut, vers les étoiles… Les pieds ou les fessiers, selon votre assise, étant bien ancrés dans le sol.

Ensuite, mettez vos mains dans une position qui est équilibrée et symétrique. Sur les cuisses de préférence, avec les paumes de mains posées au dessus des genoux ou tournées vers le ciel. A vous de choisir. Relâchez vos épaules, laissez les tomber sans vous avachir pour autant. Détendez les muscles de votre visage : le front, la mâchoire. Placez la langue contre le palet et juste derrière les dents du haut. Souriez légèrement, ça devrait déjà vous faire du bien… Détendez également vos jambes.

Et maintenant, la grande question : « Mais que dois-je faire avec mon esprit ?

Pendant cette minute, concentrez-vous simplement sur chaque respiration. Inspirez naturellement et calmement, sans forcer puis expirez de la même façon. Respirez par le nez, ne soufflez pas ou n’inspirez pas avec la bouche.

Bien sûr, même en l’espace d’une minute, vous allez être distrait.

Vous allez penser à vos vacances, à votre travail, à vos collègues, à vos enfants, au passé, au futur, à ce que vous allez manger ce soir, aux factures à payer, etc…

C’est tout à fait normal ! Cela ne signifie pas que vous n’y arrivez pas ou que vous faites mal les choses. Bien au contraire !

Mais dès que vous remarquerez que vous êtes distrait, il suffit de vous dire : « C’est normal ! » Et reporter votre attention sur votre respiration.

Ne jugez surtout pas vos pensées qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Ne vous accrochez pas à elles non plus et laisser passer comme des nuages passent dans le ciel.

Prêt ?

Remuez un peu le bassin pour bien vous caler dans votre posture, comme une poule s’installe dans son nid. Relâchez la pression, détendez vos muscles. Inspirez un bon coup par le nez, relâchez l’air doucement… Lancez votre minuteur et fermez les yeux.

… … … … …

Vous avez fini ?

En ouvrant les yeux, tachez de remarquer comment vous vous sentez à cet instant précis.

Vous ressentez peut-être un peu de fraicheur dans votre corps, votre tête. Vous êtes un peu plus éveillé ou bien une douce énergie est en vous. Vous avez l’esprit un peu plus ouvert.

Pas mal pour une minute !!!

Et plus vous le ferez mieux ça ira. imaginez faire 5 minutes !

Par contre, un détail important : s’il vous plaît ne dépassez jamais le temps prévu. 1 minute est 1 minute !

Ne soyez pas gourmand à ce sujet parce que le but de Mon instant méditation est de montrer que vous pouvez rapidement faire un changement significatif dans votre état d’esprit.

Donc, si vous en faites plus que prévu, vous êtes en train de tricher.

Avec Mon instant méditation, vous pouvez également apprendre à rendre cette minute « portable ». Emportez la n’importe ou ! C’est très utile lorsque vous êtes debout dans une file à la caisse du supermarché. Quand vous êtes dans la salle d’attente du médecin. Bloqué dans les bouchons ou coincé dans une réunion ennuyeuse…

Vous pouvez également utiliser Mon instant méditation sous d’autres formes :

– Comme un bonus : vous pratiquez une minute puis 15 ou 30 minutes plus tard, vous vous faites un cadeau et refaites un instant de méditation.

– Comme une surprise : n’importe quand dans la journée si l’envie vous en prend. Faites une pause au travail. Pratiquez Mon instant méditation pendant la pub à la tv (coupez le son).

– Comme une urgence : c’est « la crise » ! Vos enfants mettent vos nerfs à rude épreuve. Votre collègue vient de poser 3 dossiers sur votre bureau à finir pour ce soir. Un chauffard vous a fait une queue de poisson sur la route ou bien vous a chipé votre place de parking… Dites vous : « C’est ok ! » Réglez votre minuteur pour votre instant méditation.

Avec l’expérience et l’habitude, vous pouvez aussi apprendre comment réduire la longueur de la minute de base étape par étape jusqu’à ce que cela ne représente qu’un instant. Et quand vous pouvez méditer dans un instant, votre journée entière peut être remplie avec la méditation. Il n’y a même plus besoin de s’y arrêter. (Bon ! Il faut que je vous avoue que même au bout de dix ans de pratique, c’est encore très difficile)

Bonne pratique !