5 actions clés pour cultiver son bonheur !

Quel est ton but dans la vie ?

Pour la plupart d’entre nous, le but suprême de la vie est le bonheur.

On peut le rechercher en s’épanouissant dans son travail…

Dans les relations sociales…

Ou dans les hobbies qui nous passionnent.

Mais la recherche du bonheur peut être une quête interminable et fatigante !

C’est souvent la source de beaucoup de doutes et de frustrations.

Il y a pourtant un moyen d’avoir une vie équilibrée, satisfaisante et épanouissante.

Tu dois mettre en place des processus pour activer ton bonheur.

Surtout si tu considères le bonheur comme quelque chose qui arrivera quand tu auras atteint certains de tes objectifs.

Tu sais :

  • Avoir une belle maison,
  • Un conjoint parfait,
  • Des vacances de rêves,
  • La promotion de l’année
  • Ou le job ultime.

Ne parie pas sur le futur

Le bonheur ne devrait pas être quelque chose qui arrivera un jour…

Dans un futur incertain et seulement si les choses vont bien.

Tu n’as pas non plus besoin d’attendre d’avoir fait ceci ou cela pour commencer à être heureux(se).

Ton bonheur n’arrivera pas par enchantement après avoir atteint un certain objectif.

Non ! Quand tu auras atteint un objectif, d’autres désirs apparaîtront.

Tu continueras à avoir des attentes…

Et ne me dis pas que ça ne t’est jamais arrivé !

Être heureux devrait être ici et maintenant.

Quelque soit la personne que tu es maintenant…

Avec les personnes que tu fréquentes maintenant…

Ou faisant les choses que tu fais maintenant.

Et si les personnes avec qui tu es ne te rendent pas heureux, alors ne les laisse pas te gâcher la vie.

Ne leur donne pas l’autorisation ni l’occasion de troubler ton bien-être.

C’est la formule simple pour le bonheur.

Agis pour faire les choses qui te rendent heureux…

Avec les personnes qui te rendent heureux…

Et avec la personne que tu es maintenant.

Voici comment faire avec les cinq actions clés ci-dessous que tu peux pratiquer tout de suite.

Ce sont 5 actions simples mais que tu dois penser à utiliser.

Tu n’as pas à les faire toutes en même temps…

Mais tu devrais en faire la plupart (sinon la totalité), et le plus tôt sera le mieux.

Choisis-en une et commence dés aujourd’hui.

Je compte sur toi !

Action clé N°1 : Etre Positif

Tu vas me dire :

📣 « ENCORE !!! »

« Tu vas me rabâcher encore ce truc ! »

N’en sois pas si sur…

Je ne suis pas quelqu’un de naïvement positif.

Non, il y a du « travail » derrière mon attitude positive.

Tu vas comprendre…

L’optimisme est une condition primordiale au bonheur.

Mais ça dépend quand même de ton histoire et de ton vécu.

Tout le monde n’est pas prédisposé à l’optimisme.

Etre positif ne relève pas de la volonté.

Il est inutile que je te dise de « voir le bon côté des choses ! » si cela ne te correspond pas.

Seul un travail sur soi  permet de changer d’état d’esprit dans le cas ou tu ne vois que le verre à moitié vide (le côté négatif).

La vie de chacun a des aspects positifs et négatifs.

Que tu sois heureux ou non dépend en grande partie des aspects sur lesquels tu te concentres.

Il te revient de cultiver ton bonheur !

Je le répète souvent dans mes emails privés ou dans des articles :

Le bonheur est un choix !

C’est même un engagement…

Et un pacte avec soi-même !

Quand j’ai perdu mon meilleur ami et père spirituel en 2011, j’étais effondré.

Il est mort à 60 ans d’un cancer des poumons.

Je n’arrêtais pas de ressasser en boucle toute la journée :

« Pourquoi es-tu parti si tôt ? On avait encore tant de choses à partager, tu devais m’apprendre plein d’autres trucs, etc…  »

(si tu as été touché par ce genre de drame, tu sais de quoi je parle)

Mais à un moment, plus lucide que les autres (sans doute grâce à la méditation), je me suis senti heureux.

Oui ! Dans le chagrin, derrière les nuages, le soleil continuait de briller.

Le verre à moitié plein

Je me suis souvenu être allé le voir quelques semaines avant sa mort.

J’étais allé à Disneyland Paris avec ma femme et mes 3 enfants.

Et je n’ai pas louper l’occasion d’aller lui rendre une petite visite.

Après un voyage de 6h de route pour aller « chez Mickey », j’ai laissé ma petite famille pour le reste de la journée.

Puis j’ai fait 2h de trajet pour aller dans l’Eure en traversant toute la région île de France.

J’ai pu voir mon ami très affaibli avec son tuyau dans le nez branché sur sa bouteille d’oxygène.

Mais ce jour la, je n’avais pas l’intention d’être triste.

Je n’ai vu que le verre à moitié plein…

Et la chance que j’avais d’être avec cet homme.

Cet homme qui m’a tant apporté…

Et qui appréciait ma compagnie liée d’une amitié de 33 ans.

(on s’est connu quand j’avais 7 ans)

Nous avons passé les quelques heures ensemble à rigoler de tout et de rien.

Il m’a parlé des projets qu’il avait sur sa maison…

Des séances de chimio plus fatigantes les unes que les autres.

D’une nouvelle molécule à laquelle il aurait peut être droit s’il était sage.

De mon côté, je lui ai parlé de ma petite famille, de mon job…

Et puis je suis rentré.

J’ai gardé avec moi son sourire et ses éclats de rire.

(je l’ai vu dans une période de regain. Après, tout s’est enchaîné vers la fin…)

Le côté positif

A sa mort, j’étais donc heureux d’avoir pu passé un peu de temps avec lui juste avant qu’il ne parte.

Les bons moments passés ensemble remontaient dans mes souvenirs.

Joie et tristesse se mélangeaient mais la vie l’emportait !

Tu sais, comme lorsqu’on est triste, qu’on pleure même, mais que l’on parvient tout de même à sourire.

Ensuite, cela m’a rappelé de passer plus de temps avec les gens que j’aime tant qu’ils sont encore en vie.

Car être positif, c’est être proactif.

C’est ouvrir un espace de questionnement sur soi.

Afin de découvrir ce qui peut augmenter notre sentiment de bien-être.

C’est être responsable de sa vie.

Etre positif, ce n’est pas un concept urbain de baba cool new age.

Pour être positif et heureux, tu dois déployer une forme d’attention bienveillante et de tendresse envers toi-même.

Cette auto-bienveillance qui s’étendra ensuite à tes proches et à d’autres personnes.

Action clé N°2 : Donne

Utilise une partie de ton temps pour faire du bénévolat.

Pour écouter…

Pour aider les personnes de ton entourage qui en ont besoin.

Achète de la nourriture pour une personne sans-abri.

L’argent peut être une mauvaise idée si c’est mal utilisé mais acheter un sandwich et des fruits ou quelque chose comme ça est un bon geste.

Pense à être respectueux et amical avec la personne.

Donne quelque chose que tu n’utilises plus.

Il y a plein d’associations qui redonnent une seconde vie aux objets et tu désencombreras ton intérieur.

Donner fait du bien aux autre comme à soi-même

Ce n’est pas grand chose mais avec mes enfants, il nous arrive de donner quelques jouets ou peluches aux personnes qui mendient au feu rouge.

On ne sait jamais vraiment qui ils sont…

Mais il y a presque tout le temps leurs enfants qui attendent un peu plus loin.

Tu n’imagines pas le bonheur de voir les yeux de ses enfants s’illuminer…

Et le sourire (enfin) apparaître sur leur visage quand leur famille leur donne ces jouets.

Je suis aux anges quand mes enfants s’exclament quand on passe pour la énième fois devant eux :

« Regarde ! ils jouent avec nos jouets. Ils adorent cette peluche… »

La, je peux vous assurer que c’est mon visage qui s’illumine 🙂

Tu peux aussi envoyer un email ou un message sms bienveillant.

Ecris juste quelques mots pour dire à quelqu’un combien tu l’apprécies.

Que tu es heureux de faire partie de son entourage.

Ou juste pour dire merci pour quelque chose que cette personne a fait pour toi ou que vous avez fait ensemble.

Si tu as fait un bon repas entre amis, une promenade, ou même du shopping, envoi un simple message pour remercier la ou les personnes d’avoir été en bonne compagnie.

Souris et sois amical le plus souvent possible.

Parfois, une simple petite chose comme celle-ci peut redonner le sourire à quelqu’un et rendre sa journée un peu meilleure.

Cette personne pourrait ensuite faire la même chose pour les autres.

Donner rend heureux(se) à une condition

Attention au piège qui consiste à combler uniquement tes failles narcissiques.

Pour donner de manière altruiste, tu dois prendre soin de toi en premier avec bienveillance et sans te juger.

Si tu as une mauvaise estime de toi, c’est très difficile de respecter la diversité des autres et de donner avec satisfaction.

L’ouverture aux autres est gratifiante dans les deux sens lorsque l’on s’est d’abord ouvert à soi-même.

D’après les études neurologiques, voici les 4 grands avantages à être généreux :

  • Donner procure du plaisir
  • Donner engendre des émotions positives
  • Donner donne du sens à sa vie
  • Donner fait aimer sa vie

Les scientifiques ont prouvé que donner active des zones du cerveau qui réagissent comme lorsque tu reçois une récompense.

Ce qui procure beaucoup de joie.

Action clé N°3 : Fais des pauses

Faire une pause, ce n’est pas faire une coupure, déconnecter ou débrancher comme on l’entend trop souvent.

Faire une pause est bien plus subtil qu’il n’y parait et de fait bien plus difficile que ca en a l’air.

Tu dois t’aménager un espace…

Une bulle pour ne pas te laisser submerger par le stress et envahir par les autres.

Se mettre en pause, c’est se mettre en veille.

Et recréer une forme d’intériorité qui n’est pas seulement de l’ordre de la détente ou de la relaxation.

Il s’agit alors de retrouver son être intérieur, sa nature véritable.

C’est un phénomène actif qui peut se faire de différentes manières :

  • Par le jardinage,
  • La pratique d’un art,
  • Du coloriage,
  • Du DIY (do it yourself) : des petites créations a faire soi-même.
  • Mais encore par la méditation,
  • La rêverie,
  • L’observation de ses sensations corporelles,
  • Et de ses émotions ou de ses pensées.

Ça ne marche pas devant la tv à moins de couper le son et de fermer les yeux ! 😉

Profite également de ces moments de pause pour cultiver ta présence ici et maintenant.

Ne pense pas à la façon dont les choses vont se passer dans le futur…

Et ne t’attarde pas sur ce qui est arrivé ou non dans le passé.

Sois seulement présent sans jugement.

Apprends à être dans l’ici et maintenant.

Expérimente la vie comme elle vient.

Tâche d’apprécier le monde pour sa beauté du moment.

Faire une pause, c’est faire l’expérience directe de la vie !

La pratique de l’instant présent est une compétence cruciale pour être heureux(se).

Pour ne pas rater l’essentiel, il faut aménager son rythme interne et accepter de rompre le mouvement frénétique du quotidien.

Rien ne sert de courir après la dernière série tv à la mode ou les nombreux divertissements.

Pour ne pas vivre trop longtemps « en dehors de soi », il faut se donner régulièrement la possibilité d’Être au lieu de Faire.

Action clé N°4 : Sois reconnaissant(e) et éprouve de la gratitude

Apprends à être reconnaissant(e) pour ce qui est dans ta vie…

Ou pour les personnes qui enrichissent ta vie.

Ça va t’aider à apprécier ce que tu as, ce que tu as reçu et les personnes qui t’ont aidés.

A la fin d’une séance de méditation, alors que je suis assis les yeux fermés, sans distractions, je pense à ce dont je suis reconnaissant et à qui je suis reconnaissant.

Je ne le fais pas tous les jours, mais laisse-moi te dire, les jours où je le fais, ça me rend très heureux.

Pourquoi le simple fait de penser à qui et à ce pour quoi tu as de la gratitude fait-il une si grande différence dans ta vie ?

  • Parce que cela te rappelle les choses positives dans ta vie.

Cela te rend heureux au sujet des gens dans ta vie.

Que ce soient des personnes aimées ou un simple étranger que tu as rencontré et qui a été gentil avec toi à certains égards.

  • Parce que cela transforme de mauvaises choses en de bonnes choses.

Tu as des problèmes au travail ?

Sois reconnaissant d’avoir du travail et apprécie d’avoir des défis.

Ça rend la vie moins ennuyeuse.

Remercie de pouvoir progresser et de pouvoir apprendre grâce à ces défis.

Sois reconnaissant d’être une personne plus forte grâce à ces défis.

  • Parce que cela te rappelle ce qui est important.

Il est difficile de se plaindre des petites choses quand tu dis merci de voir tes enfants en bonne santé par exemple.

Il est difficile d’être stressé de payer ses factures lorsque tu es reconnaissant d’avoir un toit sur ta tête.

  • Parce que cela te rappelle de remercier les autres.

Le simple fait de dire « merci » à quelqu’un peut faire une grande différence dans la vie de cette personne.

Appelle cette personne au téléphone.

Ecris-lui un courrier électronique.

Encore une fois, un simple sms peut suffire…

Il suffit de prendre une minute de ta vie pour lui dire pourquoi tu lui es reconnaissant.

Les gens aiment être appréciés pour ce qu’ils sont et ce qu’ils font.

Ça ne te coûte rien de rendre quelqu’un d’autre heureux.

Et rendre quelqu’un heureux te rendra heureux.

Action clé N°5 : Pratique la méditation

Tu n’as pas besoin de rejoindre un dojo japonais ou un temple tibétain, ni d’acheter un tapis ou apprendre la position du lotus pour débuter.

Commence avec la forme de méditation la plus simple.

Ça t’aidera à être présent et à te débarrasser des éléments les plus négatifs de ton esprit.

Tu peux le faire maintenant :

Ferme les yeux…

Essaye simplement de te concentrer sur ta respiration le plus longtemps possible.

Prête attention à l’air lorsqu’il entre dans ton corps puis quand il ressort.

C’est tout !

Lorsque tu sens que ton esprit commence à se disperser, ne t’inquiète pas, c’est normal !

Reconnais simplement ce phénomène, ne juge rien puis reviens à ta respiration.

Fais cet exercice un peu chaque jour et tu t’amélioreras.

Télécharge gratuitement

L’inscription te permet de recevoir mes emails privés, mes articles et mes offres de formations sur la base légale de l’article 6.1.a du RGPD (consentement). Voir ma politique de confidentialité en bas de page. Tu peux bienheureusement te désinscrire à tout moment.