Faire face à l’immense incertitude du monde actuel

Depuis plusieurs mois, la planète vit dans l’incertitude et la peur…

Les gens ont peur du virus.

Certains ont peur de leur gouvernement.

Ils ont peur de perdre leur emploi…

D’être placés sous surveillance…

D’être suspectés de propager le virus…

Ça n’a rien avoir avec toi si tu te sens désorienté.

Avec tout ce charabia qu’on nous sert du matin au soir.

Il n’y a rien d’étonnant à ce qu’on doute de tout…

C’est même plutôt normal vu le contexte.

Cette pandémie qui dure, et la gestion qui va avec, placent le monde dans un état d’incertitude et de peur considérables.

Le problème, c’est que la peur, l’incertitude et la confusion génèrent de l’anxiété.

C’est stressant et lourd à supporter pour la plupart d’entre nous.

On le voit, la peur et le stress aggravent les troubles du sommeil.

Créent des dépressions chez certaines personnes…

On réagit de manière excessive à chaque changement de règle.

Les gens deviennent complétement fous !

Nos relations sociales deviennent tendus car on ne se comprend plus !

Du coup, tu as les pires craintes pour toi et ton entourage.

Ce sont des craintes pour ta santé et celle de tes proches.

Pour ta situation financière…

Mais aussi pour tes libertés.

Ca fait beaucoup en même temps.

Et ça ne semble pas prêt de s’arrêter.

Tu as pourtant essayé de comprendre cette hystérie collective.

En faisant toujours plus de recherches sur internet.

En essayant de démêler le vrai du faux sur les réseaux sociaux…

En participant sur des groupes Facebook ou tout le monde donne son avis.

En écoutant les infos pendant des heures et des heures…

Mais ca n’a pas marché !

Cette façon d’aborder cette crise ne sert à rien.

Peut-être que ta réflexion était suspendue aux paroles de scientifiques surdiplômés à l’allure irréprochable.

Pourtant, eux aussi se contredisaient ou ont été désavoués par d’autres scientifiques irréprochables…

Pas facile d’y voir clair dans tout ça !

Tu as éventuellement cherché du soutien dans ton entourage.

Tu t’es rendu compte que la plupart d’entre eux étaient aussi dans une grande confusion…

C’est compliqué de rester calme avec tes amis, ta famille ou tes collègues…

Quand ils ont tous des avis contradictoires.

Chacun détenant sa propre vérité…

Et voulant te l’imposer coute que coute.

Tu n’en peux plus d’essayer de comprendre leurs attitudes.

Et en plus, tu n’arrêtes pas tes efforts pour trouver une miette de vérité dans ce fatras d’informations…

Et de désinformations !

Mais à la longue, c’est devenu trop pénible de faire face à l’ampleur du chaos général.

Car c’est juste pas possible en tant que simple individu d’essayer de contrôler tout ça.

En fait, voici ce dont tu as vraiment besoin.

Tu as besoin de reprendre pied avec la réalité.

Avec la réalité de ta propre vie.

Pour ça, il faut faire le calme dans ton esprit.

C’est indispensable.

En plus, il y a des méthodes simples pour y arriver.

Je vais t’en donner plusieurs dans la suite de cet article.

Mais avant, voyons ce qui se passe de plus près si tu veux bien.

Car la crise actuelle devrait nous ouvrir les yeux.

Sur le fait qu’on ne sait pas tout.

Et que l’incertitude est partout.

Je sais bien que c’est extrêmement difficile pour la majorité d’entre nous.

Peut-être sommes nous trop inconscients, trop prétentieux ou présomptueux pour ça.

Pourtant, on est bien obligé de reconnaitre qu’on ne sait pas tout et que l’incertitude fait partie de notre vie.

L’incertitude et l’instabilité font parties de ce monde.

Personne ne peut te dire de quoi demain sera fait.

A part « madame Soleil » pour la météo et « madame Irma » pour la date de ton décès.

Non mais franchement, faut être sérieux.

Nous sommes obsédés parce que tout doit être en ordre.

Tout doit être cadré.

Tout doit être positif.

Tout ce qui se dit ou se fait doit aller dans ton sens…

Rien ne doit te frustrer.

Mais la vie n’est pas comme ça.

Surtout la vie en société.

Demande aux générations précédentes si la vie est un long fleuve tranquille.

Ma mère a connu les bombardements des alliés pendant la seconde guerre mondiale.

(près de chez elle, les alliés bombardaient les gares de triage et les dépôts de marchandises pour couper les moyens des allemands. Les civils en subissaient les conséquences)

Une fois, elle m’a raconté comment son père l’avait caché sous une brouette pendant qu’il s’occupait de son petit frère alors que les bombes pleuvaient…

Aujourd’hui, elle a bientôt 90 ans et c’est vrai que je m’inquiète pour elle avec ce foutu Covid.

C’est frustrant !

Mais comme tant d’autres, nous vivons avec ce risque et cette incertitude.

On n’a malheureusement trop l’habitude de nier le mauvais.

D’ignorer le négatif…

Car il ne faut pas en parler.

Il faut être positif.

Il faut po.si.ti.ver.

Et qu’on puisse tout prédire.

Ça nous rend fou !

Et ça nous épuise…

La pandémie est le révélateur de cette folie.

Avec la crise du Covid, notre insouciance nous a explosé en pleine figure.

Difficile d’ignorer la situation.

Le négatif dans la vie, ce sont les difficultés.

Et aussi l’incertitude, les attentes, nos projections dans l’avenir…

Renier les aspects négatifs et incertains de la vie, c’est comme jeter une chaussure à son chien pour le faire taire.

Ça ne lui apprendra pas a ne plus aboyer.

Bien au contraire ça lui apprendra à attaquer.

La sagesse ou la sérénité n’est pas non plus rester dans l’inaction.

On ne guérit pas de ces sentiments négatifs sans les éprouver pleinement.

Alors, comment peux-tu faire face à tout ca ?

👉 La première chose à faire, c’est d’accepter l’incertitude.

Pour te libérer du poids de cette crise, commence par constater l’incertitude et le stress qui l’accompagne.

Trop souvent, nous fonctionnons en mode automatique sans en être conscient.

Prends conscience des sentiments que tu éprouves et reconnait simplement leurs présences…

👉 Ensuite, donne leurs de l’espace.

Pour ce faire, tourne toute ton attention vers l’incertitude et la peur que tu ressens.

(ou tout autre sentiment que tu éprouves : stress, angoisse, colère, découragement, doute…)

Puis laisse-les évoluer dans ton esprit.

Donne-leur de la liberté et de l’espace dans ta conscience…

Comme laisser gambader des enfants dans la nature.

Observe cette scène avec bienveillance.

Ne t’attends pas à voir ces sentiments se transformer ou disparaitre par magie.

Ils sont là, ils font partis de toi.

Laisse-les simplement être dans ta conscience avec un sentiment d’espace autour d’eux.

Reconnais qu’ils existent…

Et fais de ton mieux pour les accueillir avec amitié.

Oui, avec amitié !

C’est une excellente façon de prendre soin de toi.

👉 Continue en voyant ces sentiments comme une occasion de faire un travail sur toi.

C’est une excellente opportunité pour te connaitre un peu mieux.

Plutôt que de te fermer face à la peur et l’incertitude, profite de ces sentiments pour aller à ta rencontre.

Ce sont les meilleurs professeurs.

Avec la colère et d’autres sentiments, ce sont des maitres qui t’apprennent a te connaitre.

L’incertitude, la peur et le stress apparaissent que tu le veuilles ou non.

Ils font partis de la vie de chacun.

Respire calmement…

Fais une pause et accepte-les tout simplement.

👉 Enfin, penses aux autres !

Tu n’es pas seul dans cette crise mondiale.

Pense à toutes les personnes du monde qui éprouvent les mêmes sentiments d’incertitude et de frustration que toi.

En ce moment, on est tellement nombreux à ressentir de l’incompréhension, de l’anxiété, à être dépassé par les évènements…

Tu te rends compte que nous sommes des milliards qui ne comprenons pas tout à fait comment tout ça est arrivé et comment ça va se poursuivre.

De ce point de vue, nous sommes tous connectés.

Continue de respirer tranquillement.

Puis laisse ta nature intérieure, ton cœur, ressentir cette connexion avec les autres qui vivent des expériences aussi pénibles.

C’est très transformateur.

En plus, ces actions allègent ton fardeau, diminuent le stress et l’anxiété.

Essaye ! Fais-le maintenant !

Je te donne quelques astuces en bonus :

  • Jette ta tv par la fenêtre.
  • Ou au moins, éteins la de temps en temps, c’est déjà ça 😉
  • Arrête de scroller et passe moins de temps sur les réseaux sociaux.
  • Eloigne-toi quand la conversation commence à dégénérer sur la crise.
  • Fais de l’exercice.
  • Pratique la méditation.
  • Va te promener dans la nature.
Retrouve les derniers articles dans ta boite :