Il y a des méditations guidées qui m’agacent vraiment.

Celles ou tu trouves ce genre d’affirmations « positives » :

– Mon milieu de travail est calme et paisible.

– Je m’accorde avec les gens qui m’entourent.

– J’ai confiance dans mes collègues.

– Mon univers est un endroit paisible, aimant et plein de joie.

Si dans ton boulot, c’est merdique, tu auras beau te dire un milliard de fois que c’est un monde merveilleux, ça restera un monde merdique !!!

Au travail, la plupart des gens sont en mode survie.

Tes collègues sont prêts à tout pour garder leur job…

Pour sauver leur peau.

Et si possible gravir les échelons.

Quitte a t’enfoncer au passage.

Il n’y a rien de personnel.

C’est la loi de la jungle…

Celle du boulot !

Alors se dire que l’univers est un monde paisible rempli de joie, laisse-moi te dire…

Le monde est dur…

Et la vie est dure.

Pas besoin de te faire un dessin !

Tu le sais.

Tu habites ce monde.

On se demande parfois ou vivent ceux qui nous font miroiter un monde merveilleux ?!

Pour eux, il suffirait de penser « positivement » comme par magie.

C’est comme penser à un lingot d’or toute la journée, tu n’arriveras jamais à le faire apparaître devant toi.

Pourtant, il peut arriver de tomber dans le piège de la méditation facile et tout confort.

Celle qui te berce les oreilles…

Et t’enferme dans une bulle éloignée des réalités. 

(attention au retour sur terre !)

Car quand on se sent mal ou qu’on cherche des réponses…

Il est facile de se tromper de chemin.

Si tu veux une vie meilleure, suis ton instinct.

Pas les faiseurs de pseudos « méditations guidées » qui vont t’égarer encore plus.

Qu’est-ce qu’il te faut quand tes émotions se manifestent avec parfois trop de force ?

De quoi as-tu besoin au fond de toi ?

Qu’est-ce qui améliorerait ta vie, qui changerait ton quotidien ?

Certainement pas des méditations guidées qui te font planer et t’éloigne de ta propre réalité.

Car tu sais, au fond de toi, ce qu’il te faut.

C’est ton intuition qui te le fait savoir en permanence.

Mais la plupart du temps, tu l’ignores.

Tu luttes…

Et tu résistes de peur de faire ce qui est bon pour toi.

La peur du changement revient à tenter de rouler avec le frein a main…

Tu n’avances pas !

Je ne vais pas te dire de « positiver »…

De voir la vie en rose.

Ça ne marche pas.

A la place, desserre le frein à main.

Et laisse-toi aller.

Observe-toi.

Observe simplement ce que tu vis…

Et la manière dont tu le vis.

C’est peut-être là qu’il y a des changements à faire… 

Salut, c'est Régis, j'envois de temps en temps des nouvelles, inscris-toi pour les recevoir directement dans ta boite mail :

L’inscription permet de recevoir gratuitement mes emails privés et mes offres de formations en avant première sur la base légale de l’article 6.1.a du RGPD (consentement). Voir ma politique de confidentialité en bas de page. Tu peux bienheureusement te désinscrire à tout moment.